Buts et principes du Comité d'Accueil du Sommet des Amériques (CASA)

Comité d'Accueil du Sommet des Amériques (CASA)


BUTS ET PRINCIPES

En avril 2001, 34 chefs d'État se réuniront à Québec en vue de créer une zone de libre-échange qui s'étendrait sur tout le continent des Amériques. Accélérant la dégradation de nos conditions et de notre milieu de vie tant social qu'environnemental, ils poussent la logique capitaliste toujours plus loin soumettant nos vies à la loi du plus fort et à la
domination de la marchandise. Devant la dépossession systématique de notre pouvoir politique, la résistance s'impose. En avril 2001, un comité d'accueil les attendra.

Étant donné l'absence à Québec d'une opposition émanant de la base, radicale et anti-capitaliste, nous proposons la formation de la CASA (Comité d'Accueil du Sommet des Amériques). Cette coalition d'individus, dans la foulée de la CLAC (Convergence des luttes anti-capitalistes), suivra les principes suivants :

Anti-capitalisme

Contre les tentacules croissantes du capitalisme mondialisé, la CASA (Comité d'Accueil du Sommet des Amériques) se veut un espace anti-capitaliste servant de plate-forme aux débats et à l'action. Peu importe les formes qu'il a prises à travers l'histoire (libéral, d'État, mercantiliste, néo-libéral ou même à visage humain), le capitalisme ne sera toujours que la domination de la marchandise sur les individuEs. Suivant les critères de rentabilité, le système capitaliste accapare tout espace social en vue de réduire les humains à leur fonction de producteurs/consommateurs, à l'instar de l'environnement qui ne devient plus qu'un réservoir de ressources prêtes à l'exploitation.

Anti-patriarcat

Dès ses premiers pas, le système capitaliste a pu établir son assise sur le système de domination patriarcale. Un ensemble de rapports sociaux s'imbriquant les uns dans les autres prend appui sur une base idéologique retransmise depuis des siècles à tous les niveaux de notre mode de vie. Cette base idéologique présente un système global de tyrannie du modèle masculin. Alors que l'existence même de l'idéologie et des pratiques féministes sont de plus en plus remises en question, nous tenons à réaffirmer que seule une compréhension globale de ces modèles de structuration sociale nous permet d'envisager un projet de société radicalement égalitaire.

Refus de la hiérarchie

Il va de soi qu'un tel projet, radicalement égalitaire, ne peut s'actualiser qu'en l'absence de tout rapport hiérarchique. Non seulement souhaitons-nous l'abolition de toute forme d'asservissement et d'exploitation des personnes, des groupes, des peuples, mais nous croyons que la mise en pratique de ce principe débute au sein même des groupes de résistance et dans nos activités quotidiennes. Ainsi, la CASA offre une opposition radicale au Sommet des Amériques et aux logiques qui le sous-tendent en s'organisant sur une base anti-autoritaire. Regroupant des individuEs, le comité d'accueil est structuré autour d'une assemblée générale démocratique, ouverte et souveraine. Toute personne en accord avec les valeurs et les principes de la CASA est appelée à y participer activement en fonction de ses affinités propres.

Autonome

Tout en visant à tisser le plus de liens possibles dans le dessein d'élargir et de consolider le réseau des résistances, la CASA demeure autonome de toute forme d'autorité (parti, syndicat, etc). Nous refusons d'organiser nos actions en fonction d'un éventuel impact médiatique car nous considérons qu'il s'agit là d'une forme d'assujettissement.

Non-réformisme

C'est dans une perspective de transformation radicale de la société que la CASA adopte une attitude de confrontation et refuse les alternatives réformistes ainsi que le lobbying dans le cadre des négociations concernant les accords de libre-échange. Nous jugeons ces stratégies sans possibilité d'impact positif et excluons tout recours à ce type de processus
antidémocratiques.


Diversité des tactiques

Respectueuse de la diversité des tactiques, la CASA vise à encourager le déploiement de la créativité sous toutes ses formes à travers des initiatives allant de l'éducation populaire à l'action directe.


S'appuyant sur ces principes le comité d'accueil veut construire une opposition radicale et résolue au capitalisme et à ces laquais qui se rencontreront à Québec pour négocier la ZLÉA (Zone de Libre-Échange des Amériques. Le Sommet des Amériques se tiendra en plein Carnaval de Résistance où convergeront tous les mouvements sociaux, la CASA entend bien y prendre part de manière active. En attendant de voir le capitalisme s'effondrer sous les coups de boutoir d'un nouveau mouvement révolutionnaire la CASA veux faire dérailler la ZLÉA pour ébranler le pouvoir des dirigeants des Amériques. Toute personne en accord avec ces principes et qui désire préparer un accueil " chaleureux et attentionné " est invitée à se joindre à nous.


Le Comité d'Accueil du Sommet des Amériques

Source: http://www.ainfos.ca/00/dec/ainfos00083.html

Commentaires

Ajoutez votre commentaire ou une information

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
CAPTCHA
Vérification de sécurité : ce test est nécessaire pour démontrer que vous n'êtes pas un système automatisé.
d_oit: