CASA

« Comité d'accueil » du Sommet des Amériques - collectif (réseau d'individus) de Québec qui participa à des actions et la logistique d'hébergement des dizaines de milliers de personnes (l'hébergement militant s'est fait en collaboration avec la coalition OQP2001).

Émission de radio sur le 10e du Sommet des Amériques

Voix de faits - Édition spéciale «Sommet des Amériques»

photo : de dos des anti-émeutes masqués, devant au loin une foule aux drapeaux rouges, le tout dans un nuage épais de gaz blanc

Émission spéciale pour les 10 ans du Sommet des Amériques. Trois regards anarchistes sur les évènements, leur signification aujourd'hui, par des personnes impliquées à l'époque dans la CASA, la CLAC, la NEFAC et le Comité populaire.

Au menu de cette édition spéciale:
- Entrevue avec Hélène, membre de la CASA
- Entrevue avec Mathieu, membre de la CLAC
- Nicolas sur les anars dans le quartier Lire la suite »»»

Buts et principes du Comité d'Accueil du Sommet des Amériques (CASA)

Comité d'Accueil du Sommet des Amériques (CASA) Lire la suite »»»


BUTS ET PRINCIPES

En avril 2001, 34 chefs d'État se réuniront à Québec en vue de créer une zone de libre-échange qui s'étendrait sur tout le continent des Amériques. Accélérant la dégradation de nos conditions et de notre milieu de vie tant social qu'environnemental, ils poussent la logique capitaliste toujours plus loin soumettant nos vies à la loi du plus fort et à la
domination de la marchandise. Devant la dépossession systématique de notre pouvoir politique, la résistance s'impose. En avril 2001, un comité d'accueil les attendra.

Étant donné l'absence à Québec d'une opposition émanant de la base, radicale et anti-capitaliste, nous proposons la formation de la CASA (Comité d'Accueil du Sommet des Amériques). Cette coalition d'individus, dans la foulée de la CLAC (Convergence des luttes anti-capitalistes), suivra les principes suivants :

16 novembre 2000: fondation de la CASA

(Voix de faits - Extrait de la revue de la décennie) Le 16 novembre 2000, deux collectifs libertaires de Québec, Émile-Henry et Le Maquis (*), unissent leurs forces à la toute nouvelle Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) pour une assemblée publique en basse-ville. L'objet de la réunion? Parler du Sommet des Amériques et «revenir à la base». C'est que les libertaires sont extrêmement déçu du travail de coalition entre organisations officielles où les appareils contrôlent tout. Plus de 120 personnes sont venues et 75 se sont montrées intéressées à construire «un groupe de base (composé d'individus et non d'organisations), democratique (avec une assemblée générale souveraine), anticapitaliste (et pas simplement reformiste) et respectant la diversité des tactiques (donc ne dénoncant pas les camarades qui choisissent d'autres moyens d'actions que nous)» (selon le texte de l'appel). Ce groupe, ce sera le Comité d'accueil du Sommet des Amériques (la fameuse CASA).

(*) Le Maquis fut un collectif libertaire éphémère, apparu courant 2000 à Québec, qui a notamment publié au moins deux numéro d'un fanzine du même nom.

* * *

 

Un nouveau groupe anticapitaliste voit le jour à Québec contre le Sommet des Amériques

Par Nicolas Phébus (Archives A-Infos - 5 décembre 2000) Lire la suite »»»

Syndiquer le contenu